L’IA a le potentiel pour remplacer un radiologue dans le cadre d’un dépistage du cancer du sein à double lecture, selon plusieurs travaux de recherche présentés jeudi 4 mars au Congrès européen de radiologie.

Alléger la charge de travail

Au Pays-Bas, Ritse Mann, radiologue, et ses confrères de l’hôpital universitaire Radboud, à Nijmegen, ont comparé les performances d’une double lecture humaine à celle d’une interprétation unique par un radiologue associée à une lecture par un système d’IA...

Jérôme HOFF