Un nouveau filtre cave a été posé la première fois chez l’homme le 3 juin au service de radiologie interventionnelle du CHU de Saint-Étienne, qui s’est spécialisé dans la recherche sur la thrombose, et développe cette méthode depuis plus de vingt ans. Les filtres caves sont mis en place, comme l’explique Sylvain Grange « en cas de contre-indication aux anticoagulants ou bien dans le cas de récidive malgré le traitement anticoagulant ». Ce type de filtre a pour objectif d’éviter l’embolie...

Albane COUSIN