Docteur Imago / Le nombre de patients pris en charge par thrombectomie en France est passé de 2500 en 2015 à 6000 en 2018. Parvenez-vous à recruter et former suffisamment de médecins et de personnel pour assurer les besoins ?

Laurent Spelle / Au Kremlin-Bicêtre, nous pratiquons 350 thrombectomies par an. En tant que gros service, nous restons attractifs, mais la situation est fragile. L’hôpital public est en effet confronté à la fuite vers le privé des neuroradiologues, qui sont les seuls...