JFMN 2022

L’apport de la TEP cérébrale dans la prise en charge de la Covid longue

Lors des JFMN 2022, le médecin nucléaire marseillais Éric Guedj a fait le point sur l'avancée des connaissances en imagerie cérébrale de la Covid longue. Dans ce domaine, la TEP a permis de démontrer l’existence d’une atteinte cérébrale à l’échelle individuelle, avec un profil similaire chez les enfants et les adultes.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 20/05/22 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 6min.

Chez des patients atteints de Covid longue, la TEP cérébrale a montré un hypométabolisme au niveau des régions frontobasales, une atteinte des régions limbiques, de l’amygdale, de l’hippocampe, du tronc cérébral et du cervelet. © C. F.

En mars dernier, une session des Journées francophones de médecine nucléaire (JFMN) était consacrée à l’imagerie TEP cérébrale de la covid longue. Éric Guedj, chef du service de médecine nucléaire de l’hôpital de la Timone, Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, a décrit des complications tardives de la Covid-19 observées à la TEP.

Une pathologie multisystémique

« Nous avons tous compris que la Covid est très certainement une maladie multisystémique, thoracique et extrathoracique, entame-t-il. Dans la partie extrathoracique, pourrait-il y avoir une participation cérébrale, notamment à une phase plus tardive de la maladie ? Est-ce que cette possible atteinte cérébrale pourrait expliquer ces symptômes de la Covid longue ? » La Haute Autorité de santé (HAS) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) définissent la Covid longue comme la persistance de symptômes trois mois après une infection Covid symptomatique. « Ces symptômes sont une grande fatigue, une dyspnée, des troubles de l’at

Il vous reste 88% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. Guedj E., Million M., Dudouet P. et coll., « 18F-FDG brain PET hypometabolism in post-SARS-CoV-2 infection: substrate for persistent/delayed disorders? », European Journal of Nuclear Medicine and Molecular Imaging, février 2021, vol. 48, n° 2, p. 592-595. DOI : 10.1007/s00259-020-04973-x.
  2. Guedj E., Campion J.-Y., Dudouet P. et coll., « 18F-FDG brain PET hypometabolism in patients with long COVID », European Journal of Nuclear Medicine and Molecular Imaging, 2021, vol. 48, n° 9, p. 2823-2833. DOI : 10.1007/s00259-021-05215-4.
  3. Guedj E., Lazarini F., Morbelli S. et coll., « Long COVID and the brain network of the Proust’s madeleine: targeting the olfactory pathway », Clinical Microbiology and Infection, septembre 2021, vol. 27, n° 9, p. 1196-1198. DOI : 10.1016/j.cmi.2021.05.015.
  4. Morand A., Campion J.-Y., Lepine A. et coll., « Similar Patterns of [18F]-FDG brain PET hypometabolism in paediatric and adult patients with long COVID: a paediatric case series », European Journal of Nuclear Medicine and Molecular Imaging, 2022, vol. 49, p. 913-920. DOI : 10.1007/s00259-021-05528-4.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR