RSNA 2023

Les défis de la prise en charge de l’AVC pédiatrique

Lors d'une session du RSNA 2023, la radiologue Susan Palasis a décrit les challenges et les spécificités de la prise en charge l'AVC chez l'enfant, dont le diagnostic est souvent retardé ou mal caractérisé.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 24/01/24 à 15:00 Lecture 3min.

Susan Palasis, professeure de radiologie et de pédiatrie à l’université Emory à Atlanta (États-Unis), a décrit la réalisation de l’imagerie de l’AVC et les différents points d'attention techniques et organisationnels. Capture d'écran RSNA 2023

Le 27 novembre 2023, une session du congrès de la Société nord-américaine de radiologie (RSNA) sur la neuroradiologie pédiatrique s'intéressait à la prise en charge de l'AVC ischémique aigu chez l'enfant. Susan Palasis, professeure de radiologie et de pédiatrie à l’université Emory à Atlanta (États-Unis), a décrit la réalisation de l’imagerie de l’AVC et les différents points d'attention techniques et organisationnels.

Une pathologie fréquente

Chez l’enfant, l’AVC ischémique aigu a une incidence proche de celle des tumeurs primaires cérébrales. « Ce n’est pas quelque chose de si rare, note l’oratrice. C'est l'une des dix premières causes de décès chez les enfants. » Les enfants qui survivent peuvent présenter des déficits cognitifs importants et/ou des problèmes psychiatriques (70 % des cas), des handicaps permanents (65 % des cas) et une épilepsie (33 % des cas). « Tous ces éléments représentent un fardeau pour ces jeunes enfants durant toute leur vie », souligne Susan Palasis.

Les

Il vous reste 80% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

23 Fév

7:30

Des chercheurs du CHU de Bordeaux (33) ont évalué l’efficacité clinique à long terme et l'innocuité de la cryoablation percutanée de l’endométriose de la paroi abdominale. Ils concluent que cette opération est sûre et efficace pour contrôler la douleur à long terme.
22 Fév

16:39

Les résultats préliminaires d’une recherche documentaire rassemblant 24 articles ont démontré un large potentiel de l’intelligence artificielle dans les approches guidées par TEP-TEMP pour les patients traités par immunothérapie.

13:30

Un questionnaire postopératoire incluant 329 patients soupçonnés de coronaropathie a révélé une préférence des patients pour l’angiographie coronarienne au scanner par rapport à l’angiographie coronarienne invasive (étude).

7:30

500 millions d’euros d’« aide exceptionnelle » du gouvernement seront versés aux établissements publics et privés afin de soutenir les hôpitaux en difficultés, annonce Le monde.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR