Introduction

Depuis son développement par Brescia et Cimino en 1966 [1], la fistule artérioveineuse (FAV) native reste le meilleur abord vasculaire chez les patients atteints d’insuffisance rénale au stade terminal nécessitant une épuration extrarénale. Cependant, sa confection dans des conditions optimales n’est pas toujours possible, du fait de vaisseaux trop fins, thrombosés ou trop calcifiés notamment, et les résultats sont très variables, avec des taux d’échec de maturation oscillant...