Score calcique et coroscanner

Le scanner cardiaque en première ligne pour le dépistage et la détection précoce de la maladie coronaire

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Marc Sirol, Alexandre Heraud, Gaël Freche et Olivier vignaux Le 20/01/22 à 8:00, mise à jour le 27/09/23 à 14:59 Lecture 11 min.

La mesure du score calcique peut être proposée aux patients à bas risque avec des antécédents familiaux d’événements cardiovasculaires, les patients asymptomatiques jeunes à risque intermédiaire, intolérants aux statines, non observants ou avec un diabète de type 2 prouvé. Le coroscanner, ou scanner cardiaque avec injection de produit de contraste, est réalisé en pratique quotidienne pour l’exploration des douleurs thoraciques atypiques, en cas d’épreuve d’effort litigieuse ou dans les syndromes coronaires aigus avec troponine et électrocardiogramme normaux. © Vignaux O. et coll.

Résumé

Le scanner cardiaque permet d’étudier de façon non invasive les lésions athéromateuses coronaires à différents stades de leur évolution. Le score calcique est un scanner cardiaque sans injection de produit de contraste. Il permet de prédire la survenue d’événements coronaires au sein d’une population asymptomatique et à risque intermédiaire d’événements cardiovasculaires. La mesure du score calcique peut être proposée aux patients à bas risque avec des antécédents familiaux d’événements cardiovasculaires, les patients asymptomatiques jeunes à risque intermédiaire, intolérants aux statines, non observants ou avec un diabète de type 2 prouvé. Le coroscanner, ou scanner cardiaque avec injection de produit de contraste, est réalisé en pratique quotidienne pour l’exploration des douleurs thoraciques atypiques, en cas d’épreuve d’effort litigieuse ou dans les syndromes coronaires aigus avec troponine et électrocardiogramme normaux. Le coroscanner est actuellement recommandé en première intention dans l’angor stable à risque faible ou intermédiaire. Une prise en charge incluant un coroscanner diminue chez les patients avec angor stable les risques d’événement cardiaque à 5 ans et une étude récente a démontré l’apport du coroscanner pour la détection des plaques hypodenses non calcifiées qui sont connues pour être plus à risque de rupture. Le scanner de stress ou de perfusion, permet, au cours d’un même examen, de trancher sur le caractère hémodynamiquement significatif d’une sténose.

Introduction

Malgré les progrès de la prévention primaire, les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité en France. Un tiers des décès sont directement liés à la maladie coronaire et près de la moitié des décès liés à une coronaropathie surviennent habituellement sans signe précurseur. Face à ce problème majeur de santé publique, une détection la plus précoce possible des patients porteurs d’une maladie athéromateuse coronaire significative est la seule solution pour améliorer l’espérance de vie grâce à des thérapeutiques ciblées et simples.
La maladie coronaire débute dans la première décennie de la vie par une dysfonction endothéliale avec prolifération de cellules musculaires lisses et accumulation de stries lipidiques dans l’intima des artères coronaires. À un stade plus évolué, ces lésions s'accompagnent d'une accumulation de cholestérol dans l'intima et la média avec formation d’une chape fibreuse séparant ce corps lipidique de la lumière artérielle. Des

Il vous reste 93% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Marc Sirol

Radiologue Hôpital américain Neuilly-sur-Seine

Alexandre Heraud

Interne Hôpital américain Neuilly-sur-Seine

Gaël Freche

Médecin radiologue Hôpital américain Neuilly-sur-Seine

Olivier vignaux

Radiologue Hôpital américain Neuilly-sur-Seine

Bibliographie

  1. The SCOT-HEART Investigator, « Coronary CT angiography and 5-year risk of myocardial infraction », New England Journal of Medicine, 2018, vol. 379, p. 924-933. DOI : 10.1056/NEJMoa1805971.
  2. Knuuti J., Wijns W., Saraste A. et coll., « 2019 ESC Guidelines for the diagnosis and management of chronic coronary syndromes: The Task Force for the diagnosis and management of chronic coronary syndromes of the European Society of Cardiology (ESC) », European Heart Journal, 2020, vol. 41, p. 407-477. DOI : doi.org/10.1093/eurheartj/ehz425

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR