Mathieu Lederlin

« Les radiologues doivent se former en masse au dépistage du cancer du poumon »

Dans un avis publié le 1er février 2022, la HAS recommande d’engager un programme pilote sur le dépistage du cancer du poumon. Mathieu Lederlin, PU-PH au service d’imagerie médicale du CHU de Rennes et président de la Société d’imagerie thoracique (SIT), revient sur les principaux enjeux et stratégies du dépistage en matière d’adhésion, de formation et d’organisation.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 02/03/22 à 8:00, mise à jour le 14/12/23 à 15:27 Lecture 8 min.

« Les radiologues ont entre leurs mains un outil qui peut sauver des milliers de personnes chaque année », souligne Mathieu Lederlin. D. R.

Docteur Imago / Comment avez-vous accueilli cet avis de la Haute Autorité de santé (HAS) sur le dépistage du cancer du poumon ? Vous attendiez-vous à ce revirement ? Mathieu Lederlin / Nous avons salué cette décision car c’est un pas très important. Nous savions depuis 2021 que la HAS était en train de bouger sur ce sujet. Cela devenait indispensable au vu des évidences scientifiques indiscutables. Il est encore prématuré d’organiser un dépistage en population générale mais implémenter des expérimentations en vie réelle est nécessaire, donc nous ne pouvons être que satisfaits de cette initiative de la HAS. D. I. / En France, les radiologues et les pneumologues n’ont pas attendu les recommandations de la HAS pour lancer des expérimentations, notamment dans la Somme et en Corse, et tout récemment l’étude CASCADE… M. L. / En effet. Ces études ont des objectifs différents et ne sont pas dimensionnées de la même manière. Pour les futures expérimentations, la HAS devrait passer la m

Il vous reste 91% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. De Koning H. J., van der Aalst C. M., Scholten E. T. et coll., « Reduced Lung-Cancer Mortality with Volume CT Screening in a Randomized Trial », The New England Journal of Medicine, 29 janvier 2020. DOI : 10.1056/NEJMoa1911793.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR