Recherche clinique

Un robot assiste le traitement percutané des tumeurs à Gustave-Roussy

L'institut Gustave-Roussy utilise depuis 2022 le robot Epione® dans le cadre de la recherche clinique. Cette plateforme robotisée qui permet de traiter de manière précoce et ciblée les tumeurs, est notamment expérimentée par le radiologue Baptiste Bonnet pour l'ablation de carcinomes hépatiques par micro-ondes.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 01/07/24 à 7:00, mise à jour le 04/07/24 à 13:18 Lecture 8 min.

Le robot est capable de guider des aiguilles de A à Z, facilitant ainsi le traitement des tumeurs difficiles d'accès. © Solenn Duplessy

À Gustave-Roussy, les radiologues et manipulateurs travaillent avec un « cyber assistant ». Il est 8 heures du matin quand l’équipe de radiologie interventionnelle du centre de lutte contre le cancer de Villejuif (94), se prépare à prendre en charge une patiente de 80 ans atteinte d’hémochromatose, et de deux carcinomes hépatocellulaires. Lors de cette intervention d’une durée d’1 h 30, les professionnels de santé seront accompagnés d’Epione®, une plateforme robotique conçue pour le traitement curatif et précoce des cancers, créée par la start-up française Quantum Surgical.

Moins invasif et plus précis

La machine, mue par des algorithmes d'intelligence artificielle, assistera Baptiste Bonnet, radiologue interventionnel à Gustave-Roussy, et Vincent Plaforet, docteur junior, dans l’ablation percutanée de tumeurs hépatiques, offrant ainsi une approche moins invasive et plus précise. Le robot est composé de trois sous-parties : un chariot robotique avec un bras robotisé qui porte le

Il vous reste 91% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

22 Juil

16:30

Le signe de Halo observé en élastographie shear wave est un signe potentiellement utile pour le diagnostic de la cytostéatonécrose, rencontré dans la majorité des cas cliniques suspects, conclut une étude menée sur 19 patients.

13:39

Un modèle radiomique basé sur des images pondérées en diffusion (DWI) à super résolution générées grâce à l'apprentissage par transfert à partir d'une séquence DWI haute résolution conventionnelle a démontré une efficacité et une faisabilité favorables pour prédire le pronostic d'une ablation de fibrome utérin par ultrasons focalisés. Étude.

7:30

Une IA développée pour la recherche a pu identifier parmi 14 057 radiographies thoraciques 20 % d'examens sans anomalie significative, permettant de réduire la charge de travail des radiologues, indique une étude parue dans Academic Radiology.
19 Juil

16:30

Une étude publiée dans JAMA Network a démontré que le risque de cancer de l’ovaire était accru chez les femmes atteintes d’endométriose. Ces patientes peuvent donc constituer une population importante pour les études ciblées de dépistage et de prévention du cancer.

13:30

La réduction du volume du produit de contraste iodé injecté par voie intraveineuse au scanner cérébral à 60 ml au lieu du standard de 80 ml s'est traduite par une réduction significative de la qualité d’image et de la précision diagnostique, dans le cadre d'une étude parue dans European journal of radiology.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR