Économie

Après la réforme des produits de contraste, l’imagerie fait ses premiers comptes

Les centres et services d'imagerie ont basculé dans un nouveau mode de gestion des produits de contraste. Les premiers constats sur le terrain font état de quelques tensions d'approvisionnement les premiers jours, mais c'est surtout sur la comptabilité que les difficultés et les différences se font le plus ressentir.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 03/05/24 à 7:00 Lecture 6 min.

La nouvelle organisation sur l'achat et la gestion des produits de contraste est désormais effective et, comme prévu, la situation financière diffère d'un site à l'autre en fonction de l'activité (Photo d'illustration).. D. R.

La nouvelle organisation de l'achat et de la gestion des produits de contraste est désormais effective et, comme prévu, la situation financière diffère d'un site à l'autre en fonction de l'activité.

95 % d'examens injectés en cancérologie

Au service de radiologie du centre de cancérologie Antoine-Lacassagne, à Nice (06), 90 % des patients d’imagerie sont des patients externes. Le service possède deux IRM et un scanner. Chaque jour, une cinquantaine de patients passent dans le service, et 95 % des examens sont injectés. D'un point de vue purement logistique, le service a pu s'organiser relativement aisément car il bénéficie d'une pharmacie à domicile. « Nous avions déjà des PDC achetés par notre pharmacie interne pour les patients hospitalisés mais cela représentait une proportion extrêmement réduite, témoigne Guillaume Baudin, le chef du service d'imagerie médicale. La pharmacie s’est adaptée car nous commandons des volumes beaucoup plus importants. Mais comme c’est un circuit qui

Il vous reste 88% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR