Scanner 4D

« La composante dynamique de l’imagerie est très importante pour la chirurgie de l’instabilité du carpe »

Au CHU de Nancy (54), les radiologues travaillent de concert avec les chirurgiens pour optimiser la prise en charge des patients grâce à l’imagerie dynamique préopératoire. Leur protocole de scanner 4 D permet notamment d’évaluer avec précision le déplacement des os dans les cas d’instabilité du carpe. Explications avec Pedro Teixeira.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 22/11/22 à 8:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 4min.

« L'imagerie dynamique du poignet gagne en visibilité car on se dirige de plus en plus vers une application clinique et une corrélation chirurgicale des informations que l’on peut mettre en évidence avec cette méthode », constate Pedro Teixeira. D. R.

Docteur Imago / En quoi consiste votre protocole d’imagerie dynamique du poignet ?

Pedro Teixeira / Ce protocole d’imagerie est un scanner 4 D des articulations. Le professeur Alain Blum a commencé à développer cette technique dans le service il y a plus de 10 ans. Désormais elle gagne en visibilité notamment au niveau du carpe car on se dirige de plus en plus vers une application clinique et une corrélation chirurgicale des informations que l’on peut mettre en évidence avec cette méthode. Notre scanner permet d’acquérir plusieurs volumes de la même région anatomique avec un intervalle très court. Le temps de rotation du tube est de 0,27 seconde. Quand on demande au patient de bouger dans la machine, on obtient un examen multivolumique qui exprime le mouvement comme en vidéo.

D. I. / Que vous apporte le scanner 4 D avant la chirurgie ?

P. T. / Il permet une évaluation plus précise du carpe qu'une radiographie standard en limitant les effets de position et la superposition des structures.

Il vous reste 84% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR