Collaboration en interventionnel

La radioembolisation hépatique à quatre mains

La radioembolisation hépatique est de plus en plus indiquée dans le cadre de la prise en charge des cancers du foie. Ce traitement, qui consiste en l'injection de microsphères radioactives dans les artères du foie, est réalisé conjointement au bloc interventionnel par les radiologues interventionnels et médecins nucléaires.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 14/12/23 à 7:00 Lecture 3 min.

Le médecin nucléaire Tarek Kamoun et le radiologue interventionnel Adlane Feddal poussent le traitement à l’aide du cathéter dans la tumeur. © Solenn Duplessy

De nombreuses prises en charge des cancers impliquent des collaborations entre spécialités et sont discutées lors des réunions de concertation pluridisciplinaires. C’est le cas de celle du carcinome hépatocellulaire (CHC), de plus en plus traité par radioembolisation hépatique.

Deux spécialités autour du malade

Cette procédure fait l’objet d’une collaboration tout au long de son élaboration entre radiologue interventionnel, médecin nucléaire et physicien médical. Elle présente également la particularité d’être réalisée au bloc de radiologie interventionnelle de manière conjointe entre les radiologues interventionnels et les médecins nucléaires. « Ce qui est très particulier, c’est qu’il s’agit vraiment d’une intervention à quatre mains, affirme Lanbros Tselikas, radiologue interventionnel à Gustave-Roussy (94). La radioembolisation est l’une des rares opérations ou les deux spécialités sont autour du malade, en même temps. »

Injecter des billes radioactives dans les artères du foie

Il vous reste 78% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR