Un radiologue derrière plus de 95 % des examens en coupes

Les radiologues européens gardent le contrôle de l’imagerie cardiaque malgré son explosion

En pleine expansion et très disputée entre spécialités, l'imagerie cardiaque en coupes reste très majoritairement interprétée par les radiologues. C'est la conclusion d'une récente étude de registre parue fin février dans European Radiology, et portant sur les examens menés dans 29 pays européens – dont la France – entre 2011 et 2023.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 26/03/24 à 7:00, mise à jour le 26/03/24 à 17:19 Lecture 2min.

Entre 2011 et 2022, le nombre d'examens soumis au registre MRCT par an en IRM a été multiplié par 3,8 (image d'illustration). © Karine Warin-Fresse

Comme en témoignent de récentes sessions de congrès internationaux portant sur la répartition des rôles entre radiologues et cardiologues en imagerie cardiaque, ou encore les déclarations polémiques de la Société européenne de cardiologie (ESC) et l’Association européenne d’imagerie cardiovasculaire (EACVI) en août 2023, l'imagerie cardiaque aiguise l'appétit des spécialités et notamment l'imagerie en coupes, en pleine expansion.

Quantifier la hausse de l'activité

Pour quantifier l'ampleur de l'augmentation du volume de scanners et d'IRM en Europe et déterminer si la radiologie parvient, en tant que spécialité, à suivre l’augmentation des besoins médicaux, une équipe internationale de radiologues européens s'est attelée à analyser les données du registre MRCT, un recueil des examens cardiaques en IRM et en scanner lancé en 2011 sous l'égide de la Société européenne de radiologie cardiovasculaire (ESCR). Leurs résultats sont parus le 28 février dans European Radiology [1].

Les donnée

Il vous reste 70% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Catapano F., Moser L. J., Francone M. et al, « Competence of radiologists in cardiac CT and MR imaging in Europe: insights from the ESCR Registry », European Radiology, 28 février 2024. DOI : 10.1007/s00330-024-10644-4.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR