- 7 % en radiologie conventionnelle, – 12 % au scanner et – 3 % en médecine nucléaire : les valeurs des indicateurs dosimétriques relevées chez les exploitants d’imagerie médicale entre 2016 et 2018 sont « en baisse dans tous les domaines par rapport à la période d’analyse précédente », constate l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) dans son rapport triennal publié fin avril 2020. Selon ce document, « la très grande majorité des valeurs » se situe même jusqu’à 25 % en...

Jérôme HOFF