ECR 2024

Le potentiel du scanner à comptage photonique s’étend vers de nouvelles indications

Alors que le scanner à comptage photonique se déploie peu à peu dans les centres d’imagerie, les applications se développent et la technologie explore de nouveaux territoires. Une session du congrès européen de radiologie 2024 (ECR), à Vienne en Autriche, présentait les résultats favorables du comptage photonique en imagerie abdominale et musculosquelettique.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 12/03/24 à 15:00 Lecture 3min.

A l'ECR, le radiologue Dietmar Tamandl a décrit les indications les plus prometteuses du scanner à comptage photonique, notamment en imagerie abdominale et musculosquelettique. © Carla Ferrand

Le 2 mars, une session du congrès européen de radiologie (ECR) abordait le thème des applications cliniques émergentes du scanner à comptage photonique. Dietmar Tamandl, radiologue à l’hôpital universitaire de Vienne en Autriche, a décrit les indications les plus prometteuses de cette technologie. « Dans notre centre, deux tiers des applications sont pour l’imagerie cardiovasculaire et l’imagerie thoracique, entame-t-il, et le tiers restant concerne l’imagerie hépatique et pancréatique, urogénitale et osseuse, principalement en oncologie. » 

Match des scanners

Dietmar Tamandl illustre son argumentaire en citant le cas d’un patient atteint d’un carcinome hépatocellulaire, avec plusieurs reconstructions d’images à différents niveaux de keV. Sur les niveaux de keV, il cite les résultats d’une étude publiée dans European Journal of Radiology (EJR) en 2022,[1] qui a comparé le scanner à comptage photonique avec le scanner conventionnel. Celle-ci conclut qu’avec une imagerie virtuelle mono

Il vous reste 77% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. Graafen D, Müller L, Halfmann M, et coll., « Photon-counting detector CT improves quality of arterial phase abdominal scans: A head-to-head comparison with energy-integrating CT »., European Journal of Radiology. 9 septembre 2022. DOI : 10.1016/j.ejrad.2022.110514.
  2. Decker JA, Bette S, Lubina N, et coll., « Low-dose CT of the abdomen: Initial experience on a novel photon-counting detector CT and comparison with energy-integrating detector CT »., European Journal of Radiology. 28 janvier 2022. DOI : 10.1016/j.ejrad.2022.110181.
  3. Mergen V, Racine D, Jungblut L, et coll., « Virtual Noncontrast Abdominal Imaging with Photon-counting Detector CT ». Radiology. 7 juin 2022., DOI : 10.1148/radiol.213260.
  4. Niehoff J.H, Woeltjen M.M, Saeed S, et coll., « Assessment of hepatic steatosis based on virtual non-contrast computed tomography: Initial experiences with a photon counting scanner approved for clinical use ». European Journal of Radiology., 30 janvier 2022. DOI : 10.1016/j.ejrad.2022.110185.
  5. Winkelmann MT, Hagen F, Le-Yannou L, et coll., « Myeloma bone disease imaging on a 1st-generation clinical photon-counting detector CT vs. 2nd-generation dual-source dual-energy CT ». European Radiology. 9 novembre 2022., DOI : 10.1007/s00330-022-09225-0.
  6. Kämmerling N, Tesselaar E, Booij R, et coll., « A comparative study of image quality and diagnostic confidence in diagnosis and follow-up of scaphoid fractures using photon-counting detector CT and energy-integrating detector CT ». European Journal of Radiology. 17 février 2024., DOI : 10.1016/j.ejrad.2024.111383.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR