RSNA 2023

L’apport du comptage photonique en imagerie musculosquelettique

En imagerie musculosquelettique, le scanner à comptage photonique offre une résolution améliorée et une dose fortement réduite. Lors du congrès de la RSNA qui a eu lieu du 26 au 30 novembre dernier à Chicago, aux États-Unis, le radiologue Francis Baffour a décrit l'utilisation de cette technique innovante qui ouvre de nouvelles perspectives diagnostiques.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 13/02/24 à 7:00, mise à jour le 13/02/24 à 9:24 Lecture 3 min.

Un examen avec une résolution équivalente peut être réalisé avec la moitié de la dose en scanner à comptage photonique par rapport au scanner conventionnel. Capture d'écran RSNA 2023

Une session du congrès 2023 de la Société nord-américaine de radiologie (RSNA), à Chicago, aux États-Unis, a mis en lumière les techniques émergentes en imagerie musculosquelettique. À cette occasion, Francis Baffour, radiologue à la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota), a évoqué l’apport du scanner à comptage photonique dans cette surspécialité. Les atouts majeurs du comptage photonique sont sa résolution spatiale élevée, son imagerie spectrale et ses doses de rayonnements réduites, a-t-il rappelé en préambule.

Une meilleure perception des détails

En imagerie musculosquelettique, le scanner à comptage photonique permet de visualiser plus précisément des fractures et des tumeurs, par rapport au scanner traditionnel. « Cela est dû non seulement à une meilleure résolution spatiale mais aussi à la finesse des coupes qui peuvent descendre jusqu’à 0,2 mm sans amplifier le bruit dans l’image », assure l’orateur. Selon lui, les détails apparaissent beaucoup mieux et offrent une meilleure pe

Il vous reste 81% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. Baffour F.L., Huber N.R., Ferrero A., et al., « Photon-counting Detector CT with Deep Learning Noise Reduction to Detect Multiple Myeloma », Radiology, 6 septembre 2022. DOI : 10.1148/radiol.220311.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR