Ce jeudi matin, à l’hôpital Roger-Salengro du CHU de Lille (59), une jeune patiente se présente à l’IRM pour un examen du protocole PSYMAC. Elle a 12 ans. Un peu gauche, toute frêle dans son jean déchiré aux genoux, elle écoute les instructions de Chloé Crinquette et Adrien Detombe, les deux manips qui l’installent sur la machine. L’examen anatomique et fonctionnel de son cerveau doit durer 50 minutes. « Les psychiatres ont la consigne de prévenir que c’est un examen long », explique le...

Carla FERRAND