INSEP

Le centre d’imagerie des champions

À Paris, l’Institut d’imagerie du sport, centre d’imagerie médicale de l'INSEP, a musclé ses équipements pour devenir une référence pour l’exploration des pathologies ostéoarticulaires. Sportifs de haut niveau et patients de tous horizons profitent de l’expertise des radiologues à demeure.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 23/09/22 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 8 min.

À l'INSEP, six radiologues (ici Jérôme Renoux) prennent en charge les sportifs de haut niveau. © C. F.

Préparateur et accompagnateur d’athlètes de haut niveau, l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP), au cœur du bois de Vincennes (Paris 12e), se devait d’avoir un centre de radiologie à la hauteur de ses missions. Au sein du pôle médical, l’Institut d’imagerie du sport a opéré sa mue et offre désormais des équipements de pointe.
En ce jour d’été, le radiologue Jérôme Renoux a vu défiler à son IRM un taekwondoïste atteint de douleurs au niveau des ischio-jambiers, un joueur de badminton soufrant de la hanche, et un tennisman venu pour un examen du rachis lombaire. L’IRM accueille des athlètes, mais également des « sportifs du dimanche » et tous les patients qui souffrent d’une pathologie musculosquelettique.

Athlètes et sportifs du dimanche

« Nous gérons tout le spectre lésionnel des pathologies ostéoarticulaires chez le sportif et le non-sportif : les pathologies dégénératives, l’usure, l’arthrose, etc. Chez les athlètes, nous voyons beaucoup de fractures d

Il vous reste 91% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR