Achats

Les chemins de l’approvisionnement en produits de contraste

Plusieurs options s'offrent aux radiologues pour se fournir en produits de contraste : négociations directes avec les laboratoires, plateformes en lignes, centrales d'achat, pharmacies internes ... les solutions varient en fonction du statut des établissements et des stratégies économiques.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 31/05/24 à 7:00 Lecture 3 min.
Installation patient IRM produits de contraste centre Olympe santé Hôpitalm privé d'Antony manipulatrice

Les établissements ont plusieurs options pour alimenter en continu leur stock de produits de contraste (photo d'illustration). © Jérôme Hoff

Avec la réforme de l'achat et la gestion des produits de contraste en scanner et IRM, les laboratoires sont passés d'un modèle de livraison des grossistes répartiteurs - soit quelques centres répartis sur le territoire national - à un modèle de livraison de centres d'imagerie médicale, très nombreux et présents partout en France. De leur côté, les radiologues ont dû mettre en place un circuit d'approvisionnement. Pour cela, plusieurs options existent.

Acheter en direct auprès des labos

La première est de se fournir directement auprès des fabricants Bayer, Bracco, GE Healthcare et Guerbet. « Ces laboratoires sont autorisés à vendre directement des médicaments utilisés en diagnostic médical aux praticiens habilités à les utiliser et en vue de l'emploi exclusif par ces praticiens pour leur usage professionnel, sur commande écrite du praticien, conformément à la disposition de l'article R.5124-43 du Code de la santé publique », précise le ministère de la Santé.

Un nouvel acteur franco-a

Il vous reste 76% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR