Maladies cardiovasculaires

L’importance du score calcique et comment l’évaluer de façon opportuniste grâce à l’IA

Lors d’une session du congrès 2023 de la RSNA, le radiologue Bhavik N. Patel a défendu les avantages de l’évaluation du score calcique pour identifier les patients à risque de maladie coronarienne. Grâce à l’intelligence artificielle, ce dépistage pourrait être réalisé de façon opportuniste à l’occasion de scanners thoraciques non cardiaques.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 29/02/24 à 7:00 Lecture 4 min.
Bhavik N. Patel, radiologue à la Mayo Clinic d’Arizona, lors d'une session du congrès RSNA 2023 sur le score calcique

« L'IA fait un travail fantastique pour se rapprocher des performances des radiologues », se félicite Bhavik N. Patel. © Capture d'écran RSNA 2023 | 2021 Mayo Foundation for Medical Education and Research

Le score calcique, calculé à partir d’un scanner cardiaque synchronisé à l’électrocardiogramme, est l’un des prédicteurs indépendants non invasifs les plus puissants des maladies cardiovasculaires dues à l’athérosclérose, selon Bhavik N. Patel, radiologue à la Mayo Clinic d’Arizona (États-Unis). « Par rapport aux équations de cohorte regroupées (PCE) qui évaluent les risques en se basant sur la pression sanguine ou le cholestérol, des études ont montré que le score calcique fonctionne bien sur des populations diverses [1], et qu’il est plus efficace et plus spécifique chez des patients à risque indéterminé et intermédiaire », a-t-il expliqué lors d’une session du congrès 2023 de la Société nord-américaine de radiologie.

Des limitations techniques et humaines

L’imagerie pour le calcul du score calcique présente néanmoins des limitations, poursuit-il. Elle demande en effet des appareils relativement récents et des manipulateurs spécialisés, ce qui peut la rendre hors de portée des peti

Il vous reste 85% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Budoff M. J., Young R., Burke G. et al, « Ten-year association of coronary artery calcium with atherosclerotic cardiovascular disease (ASCVD) events: the multi-ethnic study of atherosclerosis (MESA) », European Heart Journal, juillet 2018, vol. 39, n° 25, p. 2401-2408. DOI : 10.1093/eurheartj/ehy217.
  2. Johnson C., Khalilzadeh O., Novelline R. A. et al, « Coronary Artery Calcification Is Often Not Reported in Pulmonary CT Angiography in Patients With Suspected Pulmonary Embolism: An Opportunity to Improve Diagnosis of Acute Coronary Syndrome », American Journal of Roentgenology, avril 2014, vol. 202, n° 4, p. 725-729. DOI : 10.2214/ajr.13.11326.
  3. Eng D., Chute C., Khandawala N. et al, « Automated coronary calcium scoring using deep learning with multicenter external validation », NPJ Digital Medicine, 2021, vol. 4, n° 88. DOI : 10.1038/s41746-021-00460-1.
  4. Peng A. W., Dudum R., Jain S. S. et al, « Association of Coronary Artery Calcium Detected by Routine Ungated CI Imaging With Cardiovascular Outcomes », Journal of The American College of Cardiology, septembre 2023, vol. 82, n° 12, p. 1192-1202. DOI : 10.1016/j.jacc.2023.06.040.
  5. Sandhu A. T., Rodriguez F., Ngo S. et al, « Incidental Coronary Artery Calcium: Opportunistic Screening of Previous Nongated Chest Computed Tomography Scans to Improve Statin Rates (NOTIFY-1 Project) », Circulation, 2023, vol. 147, p. 703-714. DOI : 10.1161/CIRCULATIONAHA.122.062746.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

22 Juil

16:30

Le signe de Halo observé en élastographie shear wave est un signe potentiellement utile pour le diagnostic de la cytostéatonécrose, rencontré dans la majorité des cas cliniques suspects, conclut une étude menée sur 19 patients.

13:39

Un modèle radiomique basé sur des images pondérées en diffusion (DWI) à super résolution générées grâce à l'apprentissage par transfert à partir d'une séquence DWI haute résolution conventionnelle a démontré une efficacité et une faisabilité favorables pour prédire le pronostic d'une ablation de fibrome utérin par ultrasons focalisés. Étude.

7:30

Une IA développée pour la recherche a pu identifier parmi 14 057 radiographies thoraciques 20 % d'examens sans anomalie significative, permettant de réduire la charge de travail des radiologues, indique une étude parue dans Academic Radiology.
19 Juil

16:30

Une étude publiée dans JAMA Network a démontré que le risque de cancer de l’ovaire était accru chez les femmes atteintes d’endométriose. Ces patientes peuvent donc constituer une population importante pour les études ciblées de dépistage et de prévention du cancer.

13:30

La réduction du volume du produit de contraste iodé injecté par voie intraveineuse au scanner cérébral à 60 ml au lieu du standard de 80 ml s'est traduite par une réduction significative de la qualité d’image et de la précision diagnostique, dans le cadre d'une étude parue dans European journal of radiology.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR