Covid-19

L’IRM du corps entier montre des anomalies dans plusieurs organes chez les patients hospitalisés pour Covid

L’IRM du corps entier de patients ayant participé à une étude sur les effets à long terme de la Covid-19 au Royaume-Uni a révélé des anomalies pulmonaires significativement plus élevées chez les patients sortis de l’hôpital pour Covid-19. Les résultats anormaux impliquant le cerveau et les reins étaient respectivement trois et deux fois plus élevés.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 18/10/23 à 7:00, mise à jour le 18/10/23 à 8:59 Lecture 2 min.

Les participants ont passé des IRM corps entier couvrant le cœur, le cerveau, les poumons, le foie et les reins en moyenne cinq mois après leur sortie de l’hôpital. © Grist et coll / Radiology 2021

Dans une étude publiée dans The Lancet Respiratory Medicine, des chercheurs ont constaté qu’après une hospitalisation pour Covid-19, les patients sont exposés à des anomalies multiviscérales à moyen terme. Ils soulignent la nécessité de parcours de soins multidisciplinaires proactifs, et prônent les atouts de l’imagerie pour guider la fréquence de surveillance et la stratification thérapeutique [1].

Une étude de suivi IRM multicentrique sur les effets de la Covid

Les résultats de cette recherche font partie de l’étude C-MORE (Capturing the MultiORgan Effects of Covid-19), une étude prospective de suivi IRM multicentrique portant sur les effets à long terme de la Covid-19 sur les personnes hospitalisées. Dirigée par des chercheurs du département de médecine Radcliffe de l’Université d’Oxford (Grande-Bretagne), elle constitue ainsi un élément clé de l’étude nationale PHOSP-COVID . Dans cette étude, 500 patients Covid-19 post-hospitalisés ont été recrutés dans 13 sites C-MORE à l’échel

Il vous reste 74% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Bibliographie

  1. The C-MORE / PHOSP-COVID Collaborative Group, « Multiorgan MRI findings after hospitalisation with COVID-19 in the UK (C-MORE): a prospective, multicentre, observational cohort study », The Lancet Respiratory Medicine, septembre 2023. DOI : 10.1016/S2213-2600(23)00262-X.
  2.  

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR