Écoresponsabilité en IRM

« Épaissir les coupes de 1 mm ou utiliser des séquences avec IA permet de réduire de 30 % en moyenne la consommation électrique d’une IRM »

Au CHU de Brest, une étude a analysé les déterminants et les leviers de gestion de la consommation électrique des IRM en neuroradiologie. Les services peuvent notamment jouer sur l’épaisseur des coupes, les paramètres de l’appareil, et faire appel à l'intelligence artificielle pour économiser de précieux kilowatts.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 02/04/24 à 7:00, mise à jour le 02/04/24 à 7:46 Lecture 5 min.

Mateusz Chodorowski et l’équipe du CHU de Brest ont élaboré un protocole d’IRM cérébrale « basse consommation », en adaptant le débit d’absorption spécifique (SAR), le bruit et la pente des gradients (photo d'illustration). © Carla Ferrand

Selon un rapport suisse publié en 2020 [1], une meilleure gestion des modes d’activité des IRM pourrait permettre d’économiser jusqu’à 30 % d’électricité. Mais qu’en est-il de la consommation pendant les examens ? Au CHU de Brest, Mateusz Chodorowski, médecin radiologue, a travaillé sur ce sujet dans le cadre de sa thèse de médecine. Ses résultats ont fait l’objet d’un article paru dans Journal of Neuroradiology [2] fin 2023. « Des études ont montré que la radiologie est de loin la principale consommatrice d’énergie dans le secteur de la santé. Quand j’ai commencé ma thèse, on ne s’était pas encore demandé comment on pourrait s’améliorer dans ce domaine », se souvient-il.

La consommation scrutée minute par minute

Dans un premier temps, il a analysé en détail la consommation des deux IRM de son service : une 1,5 T, en fonctionnement depuis 10 ans et une 3 T installée en 2023. « Nous disposons d’un logiciel qui enregistre la moyenne de toutes les consommations minute par minute », expl

Il vous reste 87% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Suisse Energie, « Rapport final. Efficacité énergétique des équipements médicaux-IRM, scanners, appareils de radiographie », 14 août 2020, https://pubdb.bfe.admin.ch/fr/publication/download/10159
  2. Chodorowski M., Ognard J., Rovira À. et al, « Energy consumption in MRI: Determinants and management options », Journal of Neuroradiology, mars 2024, vol. 51, n° 2, p. 182-189. DOI : 10.1016/j.neurad.2023.12.001.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

19 Juil

16:30

Une étude publiée dans JAMA Network a démontré que le risque de cancer de l’ovaire était accru chez les femmes atteintes d’endométriose. Ces patientes peuvent donc constituer une population importante pour les études ciblées de dépistage et de prévention du cancer.

13:30

La réduction du volume du produit de contraste iodé injecté par voie intraveineuse au scanner cérébral à 60 ml au lieu du standard de 80 ml s'est traduite par une réduction significative de la qualité d’image et de la précision diagnostique, dans le cadre d'une étude parue dans European journal of radiology.

7:30

Un algorithme d’IA a fourni de bonnes performances diagnostiques globales pour la détection de fractures chez les patients pédiatriques. Le logiciel a montré une précision de 84 % et une sensibilité de 91,3 % dans l’analyse par patient (étude).
18 Juil

16:30

L’ARS Normandie lance un appel à projets pour améliorer l'accès à l'offre d'imagerie médicale et de médecine nucléaire pour les patients atteints de cancer dans le cadre de la stratégie décennale de lutte contre les cancers. Cela concerne les établissements de santé et les cabinets libéraux de Normandie disposant d’ores et déjà d’une autorisation d’imagerie (IRM ou TEP).

13:31

Un partenariat inédit en Europe a été conclut entre l’Hôpital Foch et Botdesign afin d’enrichir les cohortes d’essais cliniques avec des patients « augmentés », générés par l’IA. Ce projet qui débutera en septembre a été mis en place dans le cadre de l’initiative France 2030 visant à relancer la dynamique française en matière de recherche clinique, annonce un communiqué.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR