Imagerie mammaire

Les atouts de l’angiomammographie et ses perspectives pour le dépistage

Lors du Congrès européen de radiologie 2019, la radiologue Elisabetta Giannotti a défendu le potentiel de l'angiomammographie pour le dépistage du cancer du sein. Cette technique montre une sensibilité équivalente à celle de l’IRM et s’affranchit des limites de la mammographie pour l'analyse des seins denses.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 05/06/19 à 11:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:29 Lecture 4min.

« L'angiomammographie est rapide, peu coûteuse, et offre une précision diagnostique équivalente à celle de l'IRM », a expliqué la radiologue Elisabetta Giannotti lors de l'ECR 2019. © C. F.

L’angiomammographie associe un agent de contraste iodé à la mammographie standard. Au Congrès européen de radiologie 2019, la radiologue Elisabetta Giannotti, spécialisée en sénologie à l’hôpital universitaire de Nottingham (Royaume-Uni), a mis en balance ses avantages et ses inconvénients pour le dépistage du cancer du sein.

Supprimer l’obstacle de la densité

Selon elle, cette technique pourrait pallier certaines faiblesses de la mammographie standard : « La mammographie manque de sensibilité, particulièrement pour les femmes jeunes aux seins denses », rappelle-t-elle. Grâce au rehaussement de contraste, l’angiomammographie supprime l’obstacle de la densité. « Elle permet non seulement un examen morphologique mais aussi un examen fonctionnel du sein, pouvant, de la même manière que l'IRM, représenter le rehaussement lié à la néoangiogenèse de la croissance tumorale », décrit Elisabetta Giannotti.

Des acquisitions double énergie

L’injection intraveineuse de produit de contraste en mammogra

Il vous reste 83% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. James J. R., Pavlicek W., Hanson J. A. et coll., « Breast Radiation Dose With CESM Compared With 2D FFDM and 3D Tomosynthesis Mammography », American Journal of Roentgenology, février 2017, vol. 208, n° 2. DOI : 10.2214/AJR.16.16743.
  2. Jochelson M. S., Dershaw D., Sung J. S. et coll., « Bilateral Contrast-enhanced Dual-Energy Digital Mammography: Feasibility and Comparison with Conventional Digital Mammography and MR Imaging in Women with Known Breast Carcinoma », Radiology, 1er mars 2013, vol. 266, n° 3. DOI : 10.1148/radiol.12121084.   
  3. Tennant S. L., James J. J., Cornford E. J. et coll., « Contrast-enhanced spectral mammography improves diagnostic accuracy in the symptomatic setting », Clinical Radiology, novembre 2016, vol. 71, n° 11, p. 1148-1155. DOI : 10.1016/j.crad.2016.05.009.
  4. Jochelson M. S., Pinker K., Dershaw D. et coll., « Comparison of screening CEDM and MRI for women at increase risk for breast cancer: A pilot study », European Journal of Radiology, décembre 2017, vol. 97, p. 37-43. DOI : 10.1016/j.ejrad.2017.10.001.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

13:31

Les logiciels de triage de mammographies utilisant l'intelligence artificielle améliorent l'efficacité du dépistage du cancer du sein, selon une étude rétrospective anglaise parue le 21 novembre dans Radiology.

7:30

Les grands modèles de langage ChatGPT 3.5, Google Bard et Microsoft Bing sont capables de simplifier des comptes rendus radiologiques basiques. ChatGPT 3.5 et Microsoft Bing produisent toutefois des comptes rendus plus lisibles et précis, selon un article paru le 21 novembre dans Radiology.
28 Nov

15:30