Thérapies innovantes

Les spécialités combinent leurs forces contre le carcinome hépatocellulaire

Le congrès ConnAction de l’ECR a réuni l’équipe de l’hôpital Beaujon (92) pour évoquer la prise en charge des carcinomes hépatocellulaires. Dans ce domaine, l’heure est à la coopération multidisciplinaire et à la combinaison de thérapies chirurgicales, interventionnelles et systémiques adaptées aux profils des patients.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 21/07/23 à 7:00, mise à jour le 13/11/23 à 14:50 Lecture 5 min.

L’essai SARAH démontre que la survie globale est améliorée de façon significative par l’augmentation de la dose administrée lors de la radioembolisation, indique Valérie Vilgrain. Capture d'écran ConnAction

Du 1er au 3 juin 2023, le congrès en ligne ConnAction de la Société européenne de radiologie a mis en avant les collaborations multidisciplinaires. Des chirurgiens, oncologues et autres spécialistes ont apporté leur éclairage sur l’approche radiologique de nombreuses pathologies et fait part de leurs attentes et recommandations vis-à-vis de l’imagerie. L’une des sessions s’est intéressée aux nouveaux développements du traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC). Elle a rassemblé une équipe de l’hôpital Beaujon, à Clichy (92), qui a développé une filière de prise en charge en un jour du cancer du foie.

Une minorité de patients éligibles à la chirurgie

Premier intervenant, Ailton Sepulveda a fait le point sur la place de la chirurgie dans ce domaine. La résection et la transplantation du foie sont traditionnellement considérées comme les traitements les plus efficaces, mais une minorité de patients y sont éligibles, sur la base de leur fonction hépatique, de leur hypertension portal

Il vous reste 87% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Salem R., Johnson G. E., Kim E. et coll., « Yttrium-90 radioembolization for the treatment of solitary, unresectable HCC: the LEGACY study », Hepatology, novembre 2021, vol. 74, n° 5, p. 2342-2352. DOI : https://doi.org/10.1002/hep.31819
  2. Garin E., Tselikas L., Guiu B. et coll., « Personalised versus standard dosimetry approach of selective internal radiation therapy in patients with locally advanced hepatocellular carcinoma (DOSISPHERE-01): a randomized, multicentre, open-label phase 2 trial », The Lancet. Gastroenterology & Hepatology, janvier 2021, vol. 6, n° 1, p. 17-29. DOI : 10.1016/s2468-1253(20)30290-9.
  3. Vilgrain V., Bouattour M., Sibert A. et coll., « SARAH : a randomised controlled trial comparing efficacy and safety of selective internal radiation therapy (with yttrium-90 microspheres) and sorafenib in patients with locally advanced hepatocellular carcinoma », Journal of Hepatology, 2017, vol. 66, n° 1, S85-86. DOI : 10.1016%2FS0168-8278(17)30436-1.
  4. Chow P. K. H., Gandhi M., Tan S.-B. et coll., « SIRveNIB: Selective internal radiation therapy versus sorafenib in asia-pacific patients with hepatocellular carcinoma », Journal of Clinical Oncology, juillet 2018, vol. 36, n° 19, p. 1913-1921. DOI : 10.1200/jco.2017.76.0892.
  5. Ricke J., Klümpen H. J., Amthauer H. et coll., « Impact of combined selective intervan radiation therapy and sorafenib on survival in advanced hepatocellular carcinoma », Journal of Hepatology, décembre 2019, vol. 71, n° 6, p. 1164-1174. DOI : 10.1016/j.jhep.2019.08.006.
  6. Reig M., Forner A., Rimola J. et coll., « BCLC strategy for prognosis predication and treatment recommendation: the 2022 update », Journal of Hepatology, mars 2022, vol. 76, n° 3, p. 681-693. DOI : 10.1016/j.jhep.2021.11.018.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR