Aymeric Rouchaud

« Nous sommes là pour défendre notre métier, les soins et les patients »

Radiopédiatre en activité mixte à l’hôpital Femme-Mère-Enfant (HFME) des Hospices civils de Lyon et au sein du groupe d’imagerie médicale IMVOC, Aymeric Rouchaud est cofondateur du Collectif pour une radiologie indépendante et libre (CORAIL). Au sein de cette association, il travaille pour informer ses confrères sur les enjeux de la financiarisation en radiologie.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 18/03/24 à 7:00 Lecture 9min.

« Nous savons comment communiquer avec les jeunes et leur dire : « Attention à ce que vous signez. » © Solenn Duplessy

Docteur Imago / Pourquoi avez-vous choisi de pratiquer la radiopédiatrie ? Aymeric Rouchaud / Quand j’ai choisi la radiologie à l’internat en 2017, j’aimais tout, que ce soit la cardiologie, la neurologie, le digestif, la pneumologie, et la radiopédiatrie permet d’avoir un spectre de toutes les pathologies sans faire de choix. J’ai donc choisi de ne pas choisir et d’avoir cette activité la plus diversifiée possible. Et puis, évidemment, il y a l’intérêt que je porte aux enfants. J’en ai moi-même deux et c’est ce contact avec les enfants qui me parle, et surtout la relation avec les parents en pédiatrie qui est quelque chose de très important et de plus subtil. D. I. / Pourquoi avoir choisi l’exercice libéral ? A. R. / Depuis janvier 2024, je me suis installé en libéral au sein du groupe IMVOC, qui exerce sur plusieurs sites dans l’Ouest lyonnais (Rhône-Alpes). J’ai une activité mixte : je suis aussi praticien hospitalier contractuel à l’hôpital Femme-Mère-Enfant à Lyon. L’acti

Il vous reste 92% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR