Événement

L’organisation sanitaire des Jeux olympiques entame son sprint final

À trois mois des Jeux olympiques de Paris 2024, les professionnels et les structures de santé peaufinent les derniers détails de leur organisation pour prendre en charge l'afflux de sportifs et de visiteurs du monde entier. L'imagerie médicale est plus que jamais sollicitée.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 25/04/24 à 15:00 Lecture 4 min.

Le service d’imagerie de la polyclinique du village olympique sera piloté par trois radiologues du centre de radiologie de l’INSEP : Michel Crema, Loris Moya et Jérôme Renoux (ici en photo). © C. F.

Alors que l'ouverture des Jeux olympiques 2024 se rapproche, l’organisation sanitaire en Île-de-France s'adapte pour accueillir la vague de sportifs et de visiteurs qui déferlera cet été. 10 500 athlètes olympiques et 4 350 athlètes paralympiques sont attendus pour ces Jeux, qui se tiendront du 26 juillet au 11 août pour les Jeux olympiques et du 28 août au 8 septembre pour les Jeux paralympiques. À l’occasion de cet événement sportif d'exception, le comité d'organisation Paris 2024 a constitué un contingent de 45 000 volontaires, et les professionnels de santé ont été fortement sollicités.

Une polyclinique dédiée aux sportifs

Dans le village olympique, en Seine-Saint-Denis, une polyclinique prendra en charge les athlètes et leurs accompagnants, ainsi que les membres des délégations internationales. Gérée par l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), la structure sera ouverte 24 h/24 et 7 J/7, avec une prévision d’environ 700 consultations par jour. La polyclinique regrouper

Il vous reste 81% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR