Imagerie pelvienne

La préparation digestive plus efficace pour l’IRM de certaines endométrioses profondes

Une étude française présentée au RSNA démontre que la préparation digestive améliore la précision diagnostique de l’IRM pour la localisation et l’évaluation de l’endométriose au niveau des parois du rectum et du sigmoïde et du torus/ligament utérosacré. Ses auteurs suggèrent de l’utiliser en lieu et place des opacifications vaginale et rectale.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 28/11/23 à 7:00 Lecture 1 min.

Isabelle Thomassin-Naggara, radiologue à l’hôpital Tenon-AP-HP, présente une étude sur le diagnostic de l'endométriose ce mardi 28 novembre 2023. © Carla Ferrand

Une préparation digestive avant un examen d’IRM est préférable à une opacification rectale ou vaginale pour le diagnostic d’une endométriose pelvienne profonde, selon une étude que présente Isabelle Thomassin-Naggara, radiologue à l’hôpital Tenon-AP-HP, ce mardi 28 novembre 2023 au congrès de la Société nord-américaine de radiologie (RSNA).

571 patientes dans 7 centres

Les auteurs de ce travail de recherche, dont le résumé est accessible sur le site du congrès, ont analysé de façon rétrospective les dossiers d’imagerie de 571 patientes atteintes d’endométriose pelvienne profonde et prises en charge par chirurgie dans 7 centres français en 2019 et 2020. Ces dossiers étaient colligés dans la base de données du groupe ENDOVALIRM, qui a publié des guidelines sur ce thème en 2022 [1]. Deux radiologues ont évalué chaque IRM de manière indépendante selon le score dPEI [2] et établi un compte rendu détaillé sur la localisation de l’endométriose, les effets des différentes techniques d’opacif

Il vous reste 62% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Notes

Session « OB/Gynecology (pelvic imaging), mardi 28 novembre, 9h30 – 10h30 (16h30 – 17h30).

Isabelle Thomassin-Naggara présente également une session sur l’utilisation des scores O-RADS en échographie et IRM mercredi 29 novembre, de 8 heures à 9 heures (15 heures – 16 heures).

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Rousset P., Florin M., Bharwani N. et coll., « Deep pelvic infiltrating endometriosis: MRI consensus lexicon and compartment-based approach from the ENDOVALIRM group », Diagnostic and Interventional Imaging, mars 2023, vol. 104, n° 3, p. 95-112. DOI : 10.1016/j.diii.2022.09.004. Epub novembre 2022.
  2. Lamrabet S., Bekhouche A., Wanpouille C. et coll., « Classification dPEI : une nouvelle classification IRM de l’endométriose pelvienne profonde », Imagerie de la Femme, décembre 2021, vol. 31, n° 4. DOI : 10.1016/j.femme.2021.04.004.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juin

16:01

Une équipe de radiologues américains a développé un nouveau système de biopsie guidé par imagerie mammaire moléculaire au technétium 99m. Selon une étude parue dans Radiology: Imaging Cancer et menée sur 17 patientes, la procédure durait en moyenne 55 minutes, était bien tolérée et efficace.

13:31

La prévalence des sujets étasuniens éligibles au dépistage organisé du cancer du poumon et à jour de ce dépistage était de 18 % en 2022, avec une prévalence variant fortement entre États américains (de 10 % à 31 %), selon une étude parue dans JAMA Internal Medicine.
11 Juin

16:30

La Société européenne d'imagerie urogénitale (ESUR) publie ses recommandations sur la caractérisation et la stadification des masses annexielles à l'IRM et au scanner.

14:00

L'Hôpital ZNA Cadix à Anvers (Belgique) a suspendu son équipe de radiologues suite à l'identification de 24 « erreurs et inexactitudes graves » dans un groupe de 1 300 examens. Des radiologues d'autres centres ont pris le relais dans l'établissement (communiqué).
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR