Radioprotection

La mise en œuvre de la directive EURATOM reste à parfaire dans les services européens

Dans un sondage mené au printemps 2021, la Société européenne de radiologie a vérifié la conformité aux réglementations européennes sur la radioprotection de 78 services dans 21 pays. Les résultats sont mitigés comparé à 2018, en particulier en ce qui concerne la mise en place des audits cliniques.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 18/11/21 à 8:00, mise à jour le 11/09/23 à 14:36 Lecture 2min.

L’ESR souligne en particulier la baisse du nombre de structures qui déclarent avoir mis en place des processus d’audit clinique (70,15 % contre 81,82 % en 2018) (photo d'illustration). © Carla Ferrand

Les services d’imagerie européens n’ont pas encore tout à fait intégré les dispositions de la directive Euratom 2013/59 sur la radioprotection, si l’on en croit les résultats d’un sondage mené au printemps 2021 par la Société européenne de radiologie (ESR) [1].

Une enquête de suivi d’un sondage de 2018

L’ESR a envoyé un questionnaire à tous les services membres du réseau EuroSafe Imaging Star Network dans 21 pays membres et non-membres de l’Union européenne, les invitant à indiquer quels dispositifs prévus par la directive ils avaient mis en place et lesquels restaient à développer. Cette enquête succède à un premier sondage mené en 2018, qui avait permis de constater la conformation « variable » des organisations interrogées aux obligations de radioprotection.

Des améliorations et des dégradations

78 des 128 services éligibles, dont 6 sont situés en France, ont répondu. De manière générale, les résultats montrent un « tableau contrasté », avec à la fois des améliorations et des dégradatio

Il vous reste 72% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. European Society of Radiology, « The current status of uptake of European Basic Safety Standard (2013/59/Euratom) requirements: results of a follow-up survey in European radiology departments », Insigths into Imaging, octobre 2021, vol. 12, n° 139. DOI : https://doi.org/10.1186/s13244-021-01078-3

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR