Lors de la journée FLI-CERF du 11 octobre, Myriam Edjlali-Goujon, neuroradiologue au Centre hospitalier Sainte-Anne (Paris), a présenté l’impact de la TEP-IRM sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique en neuro-oncologie.

Un examen de seconde attention

En préambule, elle a rappelé qu’un examen de TEP-IRM en neuro-oncologie n’était jamais réalisé en une première intention. « C’est uniquement lorsqu’on a un examen qui pose un problème diagnostique que l’on va se diriger vers cette...