Nouveaux traitements

La théranostique en neuro-oncologie, entre difficultés persistantes et nouveaux espoirs

Traitement des méningiomes par le 177Lu-DOTATATE, pistes à l'étude et challenges dans le traitement des gliomes, nouvelles approches pour passer la barrière hémato-encéphalique... Un récent état de l'art sur l'émergence de la théranostique en neuro-oncologie est paru en ligne en décembre dans le JNM. Explications d'Antoine Verger, PU-PH de médecine nucléaire au CHRU de Nancy et coauteur de l'étude.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 19/02/24 à 7:00 Lecture 5min.

Outre le cathétérisme direct (à gauche), l'administration intratumorale améliorée par convection (au centre) ainsi que les ultrasons focalisés (à droite) se développent en préclinique et en clinique en chimiothérapie pour passer la barrière hémato-encéphalique, obstacle majeur en neuro-oncologie. « On pourrait très bien appliquer ces approches innovantes aux radiotraceurs », affirme Antoine Verger. © Tolboom et al, The Journal of Nuclear Medicine, 2024

La théranostique, cette approche consistant à imager une maladie grâce à un agent diagnostique spécifique avant de la traiter par un agent thérapeutique proche, est florissante en médecine nucléaire. En tête de proue : le traitement du cancer de la prostate avec le couple de radiotraceurs diagnostique/thérapeutique 68Ga-PSMA-11/177Lu-PSMA-617, ainsi que celui des tumeurs neuroendocrines avec le couple 68Ga-DOTATOC/177Lu-DOTATATE. Cette forte dynamique ne se retrouve pas en neuro-oncologie, un champ pourtant considéré comme prometteur pour la radiothérapie interne vectorisée (RTIV) grâce à sa spécificité à cibler les tissus atteints par rapport à la radiothérapie externe. Comment l'expliquer ?

Des cancers rares…

Pour Antoine Verger, PU-PH de médecine nucléaire au CHRU de Nancy (54) et coauteur d'un état de l'art publié le 7 décembre 2023 dans le JNM dédié à la théranostique en neuro-oncologie [1], plusieurs difficultés spécifiques à la neuro-oncologie y entravent la production de preu

Il vous reste 87% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Bibliographie

  1. Tolboom N., Verger A., Albert N. L. et al., « Theranostics in Neurooncology: Heading Toward New Horizons », Journal of Nuclear Medicine, 7 décembre 2023. DOI : .
  2. Sartor O., de Bono J., Chi K. M. et al, « Lutetium-177-PSMA-617 for Metastatic Castration-Resistant Prostte Cancer », The New England Journal of Medicine, septembre 2021, vol. 385, p. 1091-1103. DOI : 10.1056/NEJMoa2107322.
  3. Strosberg J., El-Haddad G., Wolin E. et al, « Phase 3 Trial of 177Lu-Dotatate for Midgut Neuroendrocrine Tumors », The New England Journal of Medicine, janvier 2017, vol. 376, p. 125-135. DOI : 10.1056/NEJMoa1607427.
  4. Idbaih A., Canney M., Belin L. et al, « Safety and Feasibility of Repeated and Transient Blood-Brain Barrier Disruption by Pulsed Ultrasound in Patients with Recurrent Glioblastoma », Clinical Cancer Research, 2019, vol. 25, n° 13, p. 3793-3801. DOI : 10.1158/1078-0432.CCR-18-3643.
  5. Florea A., Mottaghy F. M., Bauwens M., « Molecular Imaging of Angiogenesis in Oncology: Current Preclinical and Clinical Status », International Journal of Molecular Sciences, mai 2021, vol. 22, n° 11. DOI : 10.3390/ijms22115544.
  6. Jain P., Chaney A. M., Carlson M. L. et al, « Neuroinflammation PET Imaging: Current Opinion and Future Directions », Journal of Nuclear Medicine, août 2020, vol. 61, n° 8, p. 1107-1112. DOI : 10.2967/jnumed.119.229443.
  7. Clément A., Zaragori T., Filosa R. et al, « Multi-tracer and multiparametric PET imaging to detect the IDH mutation in glioma: a preclinical translational in virto, in vivo and ex vivo study », Cancer Imaging, 2022, vol. 22, n° 16. DOI : 10.1186/s40644-022-00454-6

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR