Cryoablation

Vague de froid sur l’endométriose pariétale à Strasbourg

Depuis 2007, l'équipe de RI du CHRU de Strasbourg développe la technique de cryoablation percutanée de l'endométriose pariétale. Une pathologie fréquente qui s'accompagne de douleurs invalidantes chez les femmes. L'association de l’échographie et de l’IRM permet d'optimiser la visualisation et le ciblage péropératoire des nodules.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 22/03/24 à 7:00, mise à jour le 26/03/24 à 17:32 Lecture 7min.

Contrairement à la chirurgie, cette approche percutanée non-invasive ne laisse aucune cicatrice et la paroi musculaire de l’abdomen est préservée. © Solenn Duplessy

Détruire les nodules en les gelant à - 40°. Au CHRU de Strasbourg, la cryoablation percutanée guidée par l'imagerie est, depuis plus deux ans, le traitement de référence proposé aux patientes atteintes d’endométriose pariétale. « Nous travaillons en binôme avec les gynécologues qui nous envoient les patientes avec une suspicion d’endométriose. Nous faisons l'IRM pour confirmer l’indication et dans certains cas, des biopsies pour prouver que ce sont bien des tissus endométriaux », explique Afshin Gangi, chef du service de radiologie interventionnelle de l’établissement.

Instaurer un climat de confiance

Ce matin-là, aux alentours de 11 heures, une patiente est prise en charge sous anesthésie locale et installée en salle d’IRM par deux manipulatrices radio. Pendant que l’une prépare le champ opératoire et assiste les médecins, l’autre pose la perfusion et reste auprès de la patiente pour la soutenir. « Ce sont des patientes qui souvent sont assez stressées, explique Gwendolyne Boron, ma

Il vous reste 91% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Solenn Duplessy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR